top of page

Accessoire caché : L'histoire de la lingerie!

Dernière mise à jour : 17 févr.


De l’apodesme au soutien-gorge, en passant par la jarretière et au corset, la lingerie, comme nous la connaissons de nos jours ,en a connu des changements et des rôles variées au cours de l’Histoire. Ces morceaux de vêtements, bien que souvent cachés, ont joué et jouent de nos jours, un rôle unique et intéressant dans la féminité de la femme. Penchons-nous sur l’histoire de ce (petit) bout de vêtement...


Photo : Les Aguicheuse - Glitch Show par Johansen Rawoojee

Grèce Antique et le Moyen-Âge : l’utilité avant tout!


Dans la Grèce Antique, la lingerie se veut très utilitaire. Les femmes portent l’apodesme qui est un bandeau en lin ou en cuir qui se met en dessous ou au-dessus de la tunique qui est aussi en lin. Le but étant de cacher et protéger les seins, les bandeaux compriment les seins et les tuniques sont amples et camouflent la silhouette de la femme et leur donne une forme androgyne. Photo : Apodesme - Manchester Historian


Au Moyen-Âge, elle reste un vêtement qui se veut pratique. Les femmes portent la chainse qui est un type de tunique fait de de toile de chanvre robuste pour les paysannes et en toile fine pour la bourgeoisie. Encore une fois, afin de dissimuler la forme de la poitrine, les femmes portent un bandeau en dessous de ce linge. Pour protéger ses jambes, la femme médiévale porte des chausses- de longues chaussettes qui arrivent aux genoux- et les retiennent à l’aide d’un tissu qu’on nouera autour de la jambe: la naissance de la jarretière!

Photo : Chainse - Pinterest


La Renaissance : La naissance de l’esthétisme!


Pendant la période de la Renaissance, la lingerie prend peu à peu un rôle plus esthétique et devient une façon d’avoir une meilleure hygiène. La chemise en dessous des grandes robes, devient, alors, blanche. Un peu après, lors du règne du roi François 1er, le rapport avec la silhouette de la femme change et le vertugadin fait son apparition. Celui-ci se porte avec un corsage en pointe très rigide. Ce dessous de vêtement serre considérablement les seins et le haut du corps de la femme.


Sous le règne du Roi Soleil, Louis XIII, la dentelle est très populaire auprès des hommes et des femmes. C’est alors que, sous leurs longues et bouffantes robes, les femmes laissent paraitre la dentelle de leur corset! Bien que ce dernier soit toujours rigide, il n’aplatie plus les seins. Les paysannes devant travailler donc bouger aisément, les corsets rigides ne sont portés que par l’aristocratie.


Photo : 1.Corset 2.Jarretière moderne 3.Panier et corset

Au fil du temps, le corset devient de plus en souple surtout qu’en 1750, la médicine commence à constater les répercussions négatives des corsets serrés sur le corps de la femme. Descendante du vertugadin, le panier fait son apparition. Très large sur les côtés et plat devant et derrière, son utilité était de mettre en avant la rondeur des hanches tout en accentuant la finesse de la taille. Le panier se fera par la suite remplacé par la crinoline.

L'obsession à cette époque d’avoir une taille hyper fine garde, donc, le corset toujours dans parages. Le pantalon de lingerie fait son apparition : avec les crinolines, l’intimité des femmes était dévoilée dès qu’elles se penchaient un peu trop, ce sera donc la naissance de l’ancêtre de la culotte!


Les Guerres révolutionnent la lingerie!


Lors de la Première Guerre, la lingerie comme on la connaissait jusqu’à lors, change drastiquement. Les femmes doivent aller travailler et délaissent le corset, le jupon et les tournures. Elles veulent aussi dissimuler le plus possible leurs poitrines mais dévoilent de plus en plus leurs jambes. Dans les années 30 et 40, les soutiens gorges reprennent de l’espace dans la société grâce aux nouvelles matières telles que le latex et le nylon. C’est aussi l’apparition des bas collants!

Un peu après la Deuxième Guerre mondiale, la guêpière et le balconnet prennent naissance. Plus que jamais, l’obsession d’avoir une fine taille se fait sentir. Toutes les stars hollywoodiennes, dont Maryline Monroe, affichent leur “taille de guêpe”.


Photos : 1. Guêpière 2. Balconnet 3. Nuisettes

Les temps modernes : La femme décide!


Durant les 70 et 80, le corps de la femme se libère de plus en plus. Entre le soutien-gorge qui ne devient qu'un accessoire de mode et le string adopté par toutes, c’est simple, le mot d’ordre est le suivant : sexy.

Dans les années 90, le corps mince toujours “en vogue”, les femmes veulent remonter leur poitrine et le Wonder Bra qui existe depuis 1961, reprend de la vitalité et fait fureur.

Photo : 1.Corset moderne 2. Wonderbra 3. Nuisette ( Les Aguicheuses)

De nos jours, les femmes utilisent la lingerie comme bon leur semble. Les différentes variances de ce vêtement le rend polyvalent. On le retrouve partout et est devenu un accessoire mode non seulement en dessous des vêtements mais aussi sans rien dessus! Les corsets, depuis quelques années, ont repris de la popularité et est devenu un haut comme un autre dans une tenue (celui-ci n’est pas conseillé d’être porté trop serré de peur de se créer des problèmes de santé) et les nuisettes se portent aussi comme robes.

Contrairement aux dernières décennies, à notre époque, la lingerie se veut plus accessible que ce soit au niveau des prix mais aussi au niveau des types de corps!

Photo : SAVAGE X FENTY



35 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page