top of page

Manuela Jarry AKA Dora Nola

Vous connaissez probablement cette phrase célèbre qui dit : « choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez jamais à travailler de votre vie. » Quand vient le temps de faire un choix de carrière, il est rare de trouver des emplois qui offrent à la fois sécurité d'emploi et satisfaction dans son travail. Cependant, rencontrer des gens qui prennent la décision de choisir leur passion, nous inspire à vouloir en faire autant. Néanmoins, rencontrer des individus qui décident de suivre leur passion nous encourage à vouloir faire de même. Nous avons eu l'opportunité de parler avec Manuela Jarry, la fondatrice et créatrice de Dora Nola, une entreprise spécialisée dans les accessoires. Découvrez le parcours atypique de cette artiste locale qui a été nominée dans le Gala MMODE 2023 pour son initiative en collaboration avec Pilar Agueci.



Sur votre site, vous dites que vous avez toujours été une artiste, pouvez-vous nous expliquer votre parcours ?


Dès mon plus jeune âge, j’ai manifesté un intérêt pour les arts, mais personne de mon entourage ne travaillait dans ce domaine. Ainsi, lorsque j’ai commencé mes études poste secondaire, j’ai opté pour un programme dans le domaine des affaires, un domaine plus conventionnel, mais je n’étais pas heureuse. Je regardais les étudiants en art dans les couloirs de mon CEGEP et je savais que je n’étais pas à ma place dans ce programme. Donc, après un an en commerce, j’ai changé en art et ça été pour moi une révélation que le domaine des arts était le bon choix pour moi.


Après mes études universitaires en arts, j’ai trouvé un emploi en tant que designer artiste dans une entreprise spécialisée de l’art et des objets pour la maison. Mon parcours professionnel a connu différents trajectoires, mais pendant la pandémie, je me suis remise en question.



D’où est venue l’idée de commencer votre propre marque ?

Lors de la pandémie, je sentais qu’un côté créatif manquait à ma vie alors, j’ai engagé une coach de carrière. Mon objectif initial était de repositionner ma carrière, mais en bout de ligne, nous avons exploré des nouvelles façons de développer ma créativité L’objectif était de trouver un espace où je pouvais créer sans d’avoir un but précis.

Elle m’a donnée l’exercice de me créer un alter ego, quelqu’un qui représente la personne que je veux être. Je l’ai appelé Dora Nola. J’ai tranquillement entamé la création de foulards et l’idée d’établir ma propre marque est venu. Lorsque l’opportunité s’est présentée, je lui ai donné le nom de Dora Nola

 

 


Comment êtes-vous venue avec ce nom ?

J’ai pris le nom de Dora de l’émission Dora l’exploratrice pour me mettre dans un état d’esprit de découverte sans attente et Nola pour la Nouvelle-Orléans parce que j’ai aimé l’ambiance de la place et la personne que j’étais.


Dora Nora est mon alter ego libre qui ne se donne pas de limite. J'ai vraiment joué le jeu en me mettant dans la peau du personnage et en modifiant ma garde-robe ainsi que ma façon de me coiffer.


Plusieurs artistes utilisent un alter ego, pourquoi est-ce important parfois de l’utiliser?

Selon moi, avoir un alter ego permet de devenir la personne que l'on désire être. De temps à autre, on peut vouloir se conformer au moule et éviter de trop attirer l'attention pour ne pas déranger. Selon moi, c’est un outil pour aller chercher qui on est vraiment. Dora Nola et moi sommes une seule et même personne, mais elle me donne l’autorisation de rester fidèle à moi-même.



Comment se déroule ton processus de création d’une collection ?


Je me laisse porter par mes envies du moment et je m’inspire du message que je souhaite transmettre. Je prends mon inspiration un peu partout. Dès qu’une idée me traverse l’esprit, je la converse en attendant de l’utiliser lors de la création d’une nouvelle collection. J’explore quels vêtements je souhaite porter et je planifie en fonctions de mes préférences et de mes palettes de couleurs. Par la suite, je crée un tableau d’inspiration qui va exprimer le message que je souhaite transmettre.


Quelle sont les avantages et désavantages d’être une artiste indépendante?


Désormais, je suis libre de créer ce que je souhaite sans avoir besoin de l’approbation de qui que ce soit. C’est selon le plus gros et meilleur avantage. Le désavantage, c’est que tout retombe sur moi. En tant qu’entrepreneure solo, il faut penser au long terme et c’est parfois difficile de prendre du recul lorsqu’on doit endosser plusieurs rôles. En raison de mon expérience professionnelle dans le milieu corporatif, j’ai une bonne vision globale, mais je ne suis pas experte dans tous les domaines. Néanmoins, ça reste un beau défi.


Quelles sont les leçons que vous avez appris que vous pouvez partager à des nouveaux artistes?

Il ne faut pas mettre trop d’emphase sur les résultats. Lorsqu’on se libère du souci de bien performer, il en résulte quelque chose de bon. Pour créer de l’art authentique, il faut se donner la permission de sauter dans l’inconnu sans se mettre de pression.

 

Quelles sont les compétences à acquérir lorsqu'on veut vivre de son art?


Je n’ai que récemment quitté mon emploi corporatif, donc, je ne vis pas uniquement de Dora Nola. Cependant, je suis d’avis qu’il est nécessaire d’avoir une ouverture d’esprit et de l’humilité. Le succès prend de la patience et du courage. Savoir saisir les opportunités et écouter les autres, en particulier sa clientèle, sont des compétences indispensables.


Dernière question, quels sont les 3 accessoires essentiels dans une garde-robe?

Je dirais les foulards, les sacs et les bijoux.

 

 


Produits : Foulards, sacs, bijoux, literies, vêtements

Taille : S – XL

Prix : $$ - $$$



23 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page