top of page

Angie Larocque : De l'art de la scène à l'art de la mode...

Dernière mise à jour : 4 avr.

Dans l'épisode trois de notre série "Les artistes de mode - spécial designers" nous retrouvons la designer, Angie Larocque, fondatrice de la compagnie Les Aguicheuses. La marque se spécialise dans la lingerie vintage et des tenues de soirée. Angie est aussi comédienne et danseuse, l'amour pour l'art se traduit à travers de ses créations...


Crédit photo : Les Aguicheuses



1.Comment ta passion pour la mode a-t-elle commencé et quand ?


J'étais toute jeune, mais le moment exact c'était au secondaire. Ma meilleure amie et moi, on se mettait des thématiques tous les jours pour nos tenues à l'école. Par exemple, on se disait “Mardi, ce sont les années 70, mercredi, les années 50 et tel jour on se fait ce type de maquillage ou tel type de coiffure”. On était, deux filles, à l'école, qui discutaient avec tout le monde, mais on était dans notre monde et avait notre propre style. On allait trouver des vêtements dans les friperies et c'est comme cela que tout a débuté!


2. Tu es une artiste de scène à la base (comédie et théâtre, danse) comment ces arts viennent rejoindre Les Aguicheuses et tes créations vestimentaires ?


C'est créatif! Ils ne se rejoignent pas particulièrement entre eux, mais mon côté créatif m'attire vers chacun de ses sphères de l'art. Toutefois, l'univers de l'acting vient m'inspirer par moment, notamment durant ma première collection qui était inspirée du film “Scarface”. C'est d'ailleurs de là que j'ai pris le nom de la robe Elvira.


Crédit photo : Johansen Rawoojee/ robe Elvira


3. Pourquoi avoir choisi de lancer une compagnie de lingerie et sous-vêtements vintage et la haute couture ?


J'ai toujours été passionnée par la mode du passé et un jour, je me suis dit que j'avais envie de créer. C'était en 2021, durant la pandémie, j'étais déjà en train de suivre un cours à l'école des Entrepreneurs du Québec afin d'en apprendre plus au niveau de la comptabilité, le droit des affaires, stratégie marketing, etc. De là, en une journée, je me suis réveillée un matin et je me suis dit que j'allais appeler ma compagnie les Aguicheuses. J'ai acheté le nom de mon domaine, la base de mon site web et merci, bonsoir! (rires)




4. Quel est ton processus de création d’un morceau ?  


Tout dépend! Je peux m'inspirer d'un film que j'ai aimé, d'une photo sur Instagram ou bien même d'une personne dans la rue. J'y vais vraiment avec mon ressenti et les émotions que je ressens à ce moment-là. Je réfléchis à ce que j'aime de cette idée, ce que je changerai et je commence à partir de là. Une de mes missions premières que je me suis donnée avec les Aguicheuses c'est que les femmes se sentent bien dans mes designs. Peu importe les morphologies, les rondeurs, je veux que mes vêtements épousent la forme de la femme et la mettent en valeur à partir du XS au 3XL ! 




Crédit photo : Johansen Rawoojee/ archives du magazine (Glitch 2023 & Sin Awards 2023)



5. Quels sont tes objectifs pour la nouvelle année pour les Aguicheuses ?

Mon showroom! En plus de ce qui est disponible sur le site web, je fais aussi du sur-mesure. Dès ce printemps, on se lance aussi dans les robes de mariées, je dirais donc que je travaille fort pour ouvrir un petit showroom!



Crédit photo : Les Aguicheuses


Retrouvez les créations des Aguicheuses sur leur site web : https://www.lesaguicheuses.com/

30 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page