top of page

Naugesse : le début vers le sommet en mannequinat...

Dernière mise à jour : 21 août 2023

Modèle photo et mannequin basée à Montréal, Naugesse est une personne ambitieuse qui se crée, petit à petit, sa place dans l'univers du mannequinat depuis quelques années maintenant. Que ce soit dans sa ville actuelle ou ailleurs, elle gravit, un coup de talons à la fois, les échelons de cet univers des plus complexes. Nous avons eu l'occasion d'échanger avec elle sur sa carrière et les rouages du métier…


Crédit photo : TheLuxeStudio


1. Comment a commencé ton parcours en mannequinat et en tant que modèle et depuis combien de temps es tu dans le domaine?


Tout a commencé vers 2019. Au début, ce n’était pas vraiment sérieux, je prenais des photos avec ma meilleure amie dans le sous-sol de l’école au lieu d’aller en cours. Après, on y a pris goût et on aimait vraiment cela, du coup, on a voulu prendre des photos dehors. On étudiait à Montmorency à ce moment-là et on prenait des photos avec les pancartes colorés de construction (Rires) et on a remarquait très vite que les gens appréciaient beaucoup ce qu’on postait. À partir de là, on s’est dit qu’on allait commencer à s’investir et ma meilleure amie s’est acheté une caméra. Début 2020, il y a eu la Covid -19 et le confinement et on a pris une petite pause. Par la suite, vu qu’il n’y avait plus de cours, on a commencé à louer des studios et on a tout fait : travailler sur nos outfits, la manière de prendre les photos et vraiment sur le concept et l’énergie que nous voulions dégager de nos photos. Après cela, toujours durant la pandémie, les lives « Occupation Hood » présentés par Tai commençait à gagner en popularité et beaucoup de vues donc, je me suis dit que j’allais tenter ma chance. Avant même de parler aux garçons, j'avais en tête que j’allais me promouvoir et ma carrière et c’est ce que j’ai fait. Arrivée lors de l'émission Instagram du dimanche soir, j’ai dit que j’étais mannequin à la recherche de photographe avec qui collaborer. Après mon passage dans le live, j’ai eu plus de 1500 abonnés et des photographes et agences m’ont contactée. Depuis ce jour, j’ai commencé à avoir des contrats. Quant à ma meilleure amie, elle a son propre studio de photographie et a une carrière fructueuse dans le domaine.



2. Quel a été ton premier contrat en tant que modèle?


Mon premier vrai contrat avec un autre photographe, autre que ma meilleure amie, c’était avec la compagnie Empire Models. Tout juste après le live, ils m’ont contacté en me disant qu’il recherchait quelqu’un comme moi pour un shooting et comme cela, j’ai eu mon premier contrat en 2020. (Rires)


Crédit photo : TheLuxeStudio


3. Nous savons que le mannequinat est un monde qui peut être dur, que trouves-tu le plus difficile dans le métier?


Bon…la chose la plus dure, personnellement, c’est ne pas savoir ce qui t’attend. Quand tu travailles un 9-5, tu sais quand est ton prochain quart de travail et ce sera quoi le montant de ta paie. Avec le mannequinat, ce sont des contrats, les horaires varient ainsi que les cachets aussi. Je dirais donc que c’est l’incertitude.



4. Qu’est-ce que cela prend, selon toi pour réussir/avancer dans ce milieu?


Les gens pensent souvent qu’il suffit d’être belle, sourire et défiler et c’est fini. (Rires) En partie c'est ce que nous faisons mais il y a beaucoup de concurrence qui fait que tu te retrouves à te comparer aux autres qui peut jouer sur ton état d’esprit. Le mannequinat peut être très physique aussi. Par exemple, durant la Fashion Week, tu peux enchaîner plusieurs défilés sur plusieurs jours, il faut donc être très résistant. La chose la plus importante, je dirais donc serait d’aimer réellement cet univers. Si ce n’est pas une passion que tu affectionnes de tout ton cœur, tu risques de ne pas y arriver.

Crédit photo : alicushing.photography

5. Quel est ton plus accomplissement à ce jour ?


Ma plus grande fierté c’est définitivement avoir pu défiler à la Fashion Week de New York en février. En fait, il y a un an, j’avais “manifesté” la Fashion Week sur un post Instagram où j’avais écrit “Welcome to my Fashion Week” dans la description (traduction : Bienvenue à ma semaine de la mode) et un an après je défilais pour ce grand événement. Depuis ce jour-là, je commence à faire et travailler sur des projets de plus en plus gros.



6. Quel serait ton but ultime dans le milieu de la mode?

J’ai plusieurs petits projets mais mon projet ultime serait de devenir un grand Mannequin à la Naomi Campbell afin de prouver aux jeunes filles et aux jeunes gars que tu peux venir d’une petite ville ou d’une ville pas super connue et accomplir de grandes choses si vraiment tu as la motivation. Aussi, j’aimerai être coach : apprendre aux futures mannequins à marcher, comment se présenter devant la caméra, comment augmenter leur assurance, etc.


7. Si tu devais donner un petit conseil à un jeune homme ou une jeune fille qui aimerait poursuivre dans le mannequinat ce serait quoi?


Ce serait de ne pas avoir peur de suivre ce qui te fait vibrer. Honnêtement ce serait facile de se laisser déstabiliser par la peur de décevoir nos parents, la peur de ne pas y arriver ou se demander ce que les gens vont penser de soi. Mais il faut se rappeler que ce sont leurs opinions et leurs craintes, toi c’est ta vie, c’est la seule fois que tu auras l’opportunité de faire ce que tu aimes. Tu peux faire n’importe quel métier du moment que, toi, tu aimes ce que tu fais surtout si pour toi c’est quelque chose qui fait vibrer ton être!


*Après son entretien avec nous , Naugesse a été affiché sur un des panneaux du magasins de football ( soccer) Premium Soccer *


Crédit photo : Instagram de Naugesse



Les goût de Naugesse… Ça ou Ça ?


Talons hauts ou baskets ?


Définitivement talons hauts. J’ai plus de talons hauts que de chaussures normales (Rires)

Tes mannequins préférées ?


Dans les femmes noires, je dirais Naomi Campbell et Tyra Banks. À part elles, Bella Hadid m’inspire aussi, c’est une super mannequin, elle a de belles valeurs et véhicule de beaux messages.


La marque pour laquelle tu aimerais travailler un jour ?


J’aimerai travailler avec toutes les marques (Rires). Si je devais travailler avec une marque en particulier, je dirais Hermès. J’aime beaucoup leurs différentes collections et les couleurs et designs de celles-ci.


Must-Have dans ta garde-robe pour le printemps?


Le printemps signifie le renouveau. Je dirais n’importe quel habit qui est floral. La couleur idéale serait le rose bébé pour cette saison selon moi.


244 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page