top of page

Kissele : L'art de se transformer en mode

Dernière mise à jour : 4 avr.

Dans ce deuxième épisode de "Les Artistes de la mode - spécial designers" nous rencontrons Kissele, une artiste peindre qui communique par son art depuis toujours. En plus de s'être créée une petite place dans le monde artistique, avec sa nouvelle entreprise Mneke, elle veut partager son art sur le tissue. À sa rencontre...





  1. Quand et comment es-tu devenue une artiste ?

Je n’ai pas une date précise. Je crois que c’est depuis petite. J’ai un talent inné pour tout ce qui est de la création artistique dans le dessin, dans le monde de la scène et dans le monde de la peinture. Je dirais, donc, que je suis artiste depuis toujours.




2. Pourquoi avoir décidé de transposer ton art sur tissu et fonder Mneke ?


Je suis artiste depuis un bon moment. En tant que peindre, cela doit faire un bon cinqans que je suis dans le domaine. J'ai fait une transition de mon art en tant qu'artiste de peindre vers le tissu parce que j'ai eu un petit accident avec mes mains suite à l'accouchement de mon premier enfant. Je ne pouvais plus les utiliser donc j'étais limitée dans mes mouvements et je me suis rendue compte que la peinture me demandait beaucoup plus de manipulation. Pendant la pandémie, le monde digital a pris de l'ampleur, je me suis, donc, intéressée à savoir comment je peux adapter mon style de peintre en version digitale. L'idée de transposer mon art sur un foulard, un accessoire si versatile, je voulais rendre mon art universel et accessible à travers la mode aussi.



3. Sur le site web, tu dis de tes foulards qu’ils sont « inspirés par l’Afrique ». Quelles sont tes inspirations exactement ?


Ce que cela veut dire, pour moi, c'est que je puise mes sources d'inspiration et de motivation dans ce que je crée dans la nature tropicale. Il y a aussi l'utilisation de beaucoup de couleurs et de motifs sur les tissus traditionnels ce qui nous rappelle le côté joyeux et gai de notre culture. Spécialement, au Canada, avec les changements de saisons, il nous arrive d'avoir des saisons où les jours sont plus gris et l'Afrique c'est comme une lumière pour mon art voilà ce qui m'amène à dire que mes inspirations sont africaines aussi.


4. Quel est ton processus de création d’un morceau ?


Mon processus de création varie, selon les saisons. Le printemps et l'été sont les périodes où je crée le plus, car on se dirige vers la chaleur, il commence à avoir un changement dans le comportement des personnes et je trouve cela inspirant. Lorsque je crée je commence par imager ce que j'aimerais sur les foulards. Je fais des sketchs et par moment, cela peut me prendre des mois et plus de temps que la peinture en tant que telle. Après le sketch, je fais, donc, soit une peinture ou bien une représentation graphique de ce que j'aimerais comme design. Lorsque le design est presque fini, j'essaie de rajouter des détails qui peuvent venir de façon spontanée : d'une image que j'ai vue, d'une émotion que j'ai ressentie. Par la suite, c'est beaucoup plus technique et je vérifie la qualité et le rendu avec mon fournisseur.



5. Quels son tes enjeux et ta réalité en tant qu’artiste femme, jeune et noire dans notre société ?


En tant qu'artiste au Québec, ma réalité et mes enjeux je dirais que ce serait d'amplifier la présence de l'art Afro dans notre communauté artistique qui semble, en ce moment, limitée dans cette sphère là. On se présente à des expositions ou des défilés, mais il aurait été intéressant d'avoir plus d'artistes femmes, mais aussi voir plus de femmes noires et découvrir ce qu'elles apportent dans le monde artistique. S'intéresser sincèrement à ce que l'autre à offrir serait une source de richesse, non seulement, à la culture artistique pour le Québec, mais aussi pour ces jeunes artistes immergentes.


6. Quels sont tes objectifs pour la nouvelle année concernant ton art et Mneke ?


Pour les prochaines années, je souhaite être présente sur la scène de la mode que ce soit dans des entrevues comme celle-là (rires) mais aussi en ce qui concerne des collaborations avec des boutiques locales. Un foulard c'est un accessoire multifonctionnel et nous voulons qu'au Québec, que cela se déploie et en dehors de la province aussi, pourquoi pas!




Retrouvez les foulards de Kissele ainsi que son art sur mneke.com


32 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page