top of page

Girl Crush : Lucie Rhéaume, co-meneuse de la Gang!

Dernière mise à jour : 14 sept. 2023


Créatrice sur les plateformes de réseaux sociaux depuis son adolescence, Lucie Rhéaume cumule les projets : une compagnie de e-marketing, une chaine Youtube active, un podcast, des rénovations, des études…. Et puis, Girl Crush… un projet qui voit le jour en 2019, en collaboration avec Cindy Cournoyer, son acolyte de business et meilleure amie. Établie à Montréal, Girl Crush se donne comme mission de fournir des « vêtements écoresponsables de qualité qui sont à la fois abordables et au goût du jour. » Chaque morceau est désigné à Montréal par les cofondatrices et leur équipe et la marque offre une sélection de tailles allant de XS à 3XL. En plein milieu de la tournée estivale de Girl Crush à travers le Québec, nous avons échangé avec la trépidente Lucie qui nous dévoile sa réalité en tant qu’entrepreneure dans le monde de la mode.


Photo : Gracieuseté de Girl Crush Inc.


1. Quand Cindy (Cournoyer) et toi-même vous avez lancé Girl Crush en 2019, quel est le plus grand conseil que tu as obtenu et qui t’aide encore aujourd’hui ?


C’est une citation, en fait, qui m’a permis de me lancer avec Girl Crush. Je ne m’en rappelle pas exactement mais, en gros, elle dit qu’il y a d’autres personnes qui ont fait des choses que tu fais, mais ce qui compte, c'est que c’est toi qui le fais cette fois-ci. Comme se lancer dans le prêt-à-porter, cela fait des milliers d’années que les humains s’habillent donc je ne viens pas refaire l’industrie avec notre entreprise, mais, plutôt, on vient présenter notre vision. On amène notre personne dans la marque et c’est ce qui la rend unique et qui fait qu’elle a sa place parmi toutes les autres marques.


Photo : Gracieuseté de Girl Crush Inc.


2. Quelle est la tâche que tu préfères le plus dans la gestion de ta propre compagnie de vêtements et celle que tu apprécies le moins ?


J’ai l’impression d’aimer toutes les tâches (rires). C’est sûr que lorsqu’il vient le temps de commencer une nouvelle collection et qu’en plus on est inspirées, mettre notre créativité et nos idées dans les designs, c’est une partie que je trouve très excitante. Après, la partie que je trouve la plus challengeante, je te dirais que c’est la gestion de l’équipe. Je trouve cela un peu inconfortable quand il faut commencer à dire à quelqu’un de faire ceci, de faire cela. J’avais l’habitude, depuis le début de ma carrière, de travailler seule ou en petite équipe mais là, être à la tête d’une équipe, être cette figure d’autorité ne me rend pas tout à fait à l’aise encore (rires).


3.Tu es une voyageuse, une aventurière et toujours entre mille et un projets, comment trouves-tu l’inspiration pour les collections ?


C’est drôle que tu poses cette question, car, c’est surtout lors de ces aventures-ci que je me sens inspirée. Lors des « moments vrais » de la vie réelle et non quand je suis sur mon ordinateur en train de chercher l’inspiration. Par exemple, notre dernière collection, Souvenir Club, l’idée m’a été inspirée alors que j’ai vu une fille qui portait un chandail avec une vache, du gazon et un ciel bleu. Le design continuait sur les manches et je me suis dit quelle merveilleuse idée que c’était et je l’ai prise en photo ! Je me sens aussi très inspirée quand je suis sur la route avec Barb the Bus. Lorsque je fais des heures de kilomètres, je réfléchis à nos collections et être dans cet espace m’inspire beaucoup !


Photo : Gracieuseté de Girl Crush Inc.


4. Pourrions-nous savoir ce que les fans de GC devraient s’attendre pour le dernier quart de l’année ?


Ouf, cela va être excitant. On s’est dit que pour cette saison, nous allions sortir de notre zone de confort et créer des designs et des morceaux que nous n’avons jamais faits auparavant, dont les jupes. Nous allons retravailler avec certains tissus qui ont été très appréciés par nos clients, mais cette fois-ci, sur d’autres modèles. Nous revenons aussi avec des pièces d’anciennes collections qui avaient moyennement fonctionné, mais cette fois-ci, en mieux !

5. À travers tes projets, on remarque que tu te donnes les moyens de réaliser tes rêves, quel conseil donnerais-tu à une fille qui te lit et qui a 1000 rêves qu’elle aimerait réaliser?


Je lui dirais, tout d’abord, d’écouter son intuition. S’il y a un projet qui t’intéresse et que tu sens, au fond de toi, que c’est ce que tu devrais faire, alors tu devrais foncer. D’un autre côté, notre intuition nous dit quand c’est le temps d’arrêter et de faire autre chose également. Par moment, étant donné qu’on a accordé des heures et des heures dans un projet et qu’on y a mis notre « tout », on pense que c’est un échec d’arrêter, mais les échecs n’existent pas dans la vie, uniquement des apprentissages. S’enlever cette pression que tout doit toujours fonctionner et être extraordinaire aide à commencer et d’arrêter un projet avec confiance.


Photo : Gracieuseté de Girl Crush Inc.



* Les goûts de Lucie...Ça ou Ça ? *


* Sneakers ou talons hauts ? Définitivement sneakers haha

* Marque de vêtement préférée, à part GC ? C’est vrai que je suis très souvent en GC mais je dirais Éditorial et la marque canadienne Frank & Oak.

* Une célébrité qui t’inspire au niveau vestimentaire ? Emma Chamberlain

*Décris-nous ton style en 1 mot ? Polyvalent

* Meilleur conseil mode à donner ? Portes toujours des vêtements dans lesquelles tu te sens bien et confortable.




Site web de Girl Crush Inc. : https://girlcrushgang.com/fr

82 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Kommentare


bottom of page